Accident de moto

Le 14 octobre, vers 15h, à Guidel-Plages, suite à un accident de la circulation, un motard a été gravement blessé.

Une violente collision a eu lieu entre une moto et un véhicule utilitaire sur la route côtière D152. Un homme âgé de 67 ans conduisait sa moto et a percuté une voiture qui était garée sur le bas-côté, quittait son emplacement. Le motard gravement blessé a été secouru et évacué par un hélicoptère de la Sécurité civile, Dragon 56 en état d’urgence absolue, il a été emmené au CHU de Pontchaillou à Rennes. Le pronostic vital du motard était engagé. 

Mais le conducteur du véhicule utilitaire a également été blessé, âgé de 28 ans, il a été secouru par les pompiers de Guidel, Plœmeur, Lorient et Hennebont, il a donc été transporté au centre hospitalier du Scorff à Lorient. 

La victime d’un accident de la route dispose de certains droits édictés par la loi du 5 juillet 1985 dite « loi Badinter », s’agissant des motards, ils sont donc concernés par cette loi. 

Pour la plupart des conducteurs de moto, c’est une véritable passion ainsi qu’un véritable plaisir de conduire une moto, on a toutes les sensations que l’on n’a pas lorsqu’on conduit une voiture ou un autre véhicule. Cependant, on a certes plus de sensations en conduisant une moto plutôt qu’une voiture, mais la protection est extrêmement réduite. Nous sommes beaucoup plus en danger à bord d’une moto, c’est pour cela qu’il faut être d’autant plus prudent. 

Quelles sont les causes des accidents de motard ? 

Dans l’ordre décroissant : 

  1. Le non respect du code de la route
  2. L’alcool, impliqué dans 1/3 des accidents
  3. La vitesse
  4. Le manque d’expérience
  5. Les médicaments (tranquillisants/somnifères sont impliqués dans 30% des accidents mortels).
  6. La somnolence (1ère cause de mortalité sur autoroute)

Il faut savoir que 39 % des accidents des motards se font sans forcément une personne responsable, pour les raisons suivantes : état de la chaussée, météo, animal, fatigue… 

En cas d’accident de moto comment être indemnisé ? 

Premièrement, il faut savoir que le montant de la réparation du préjudice corporel sera calculé en fonction de la stabilisation de l’état de santé de la victime. 

Il y a deux cas de procédure :

Dans un premier temps, lorsque deux véhicules sont impliqués, cela relève de la loi Badinter. Dans un second temps, lorsqu’un motard est seul responsable de son accident, cela relève du contrat garantie du conducteur dans le cas où celui-ci n’aurait pas maîtrisé son véhicule.

Par la suite et comme toutes demandes d’indemnisation classique, l’assurance va donc organiser une expertise médicale avec son médecin conseil. Cette expertise a pour but d’évaluer les dégâts des dommages corporels sur la victime liée à l’accident de la circulation. Puis le médecin conseil va établir une liste de tous les préjudices subis par la victime afin de pouvoir calculer l’indemnité. Souvent les assurances vont donner une estimation minime du montant de l’indemnisation car, il ne faut pas oublier que le but d’une assurance est de faire du profit. Mais le cabinet d’avocat Mezi vous propose son aide et vous négociera le montant de votre indemnisation à la hauteur de vos préjudices corporels. 

Le motard qui a des conditions de sécurité extrêmement faible est très vulnérable, donc lors d’un accident les séquelles seront très importantes. L’accident de moto va être plus ou moins grave en fonction de nombreux facteurs qui entrent en jeu comme ; les conditions météorologiques, le véhicule impliqué dans l’accident face à la moto (voiture, bus, camion moto…).

Il y a trois types d’accident qui peuvent arriver : 

  • Choc frontal
  • Choc transversal
  • Choc suivi d’une éjection.

Si vous êtes victime d’un accident de moto, n’hésitez pas à nous contacter pour vous aider à être indemnisé.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest