UN CABINET DEDIE A LA RÉPARATION

Une ÉQUIPE

Sonia Mezi

Me Sonia MEZI est avocat au barreau de Marseille depuis 2012.

C’est à l’occasion d’évènements de vie conjugués à son parcours professionnel que Me MEZI a su prendre la mesure du besoin de reconnaissance des victimes de dommage corporel, et surtout la difficulté de se faire accompagner.

Ayant suivi un enseignement médico-légal sanctionné par le diplôme de réparation juridique du dommage corporel, indépendante financièrement des compagnies d’assurances ou de tout type d’organisme indemnisateur elle crée un cabinet à taille humaine, proche et disponible pour les victimes.

Me MEZI à vos côtés c’est la garantie d’être informé de l’ensemble de vos droits, et d’être conseillé par un professionnel qui saura s’entourer de personnes compétentes pour assister la victime dans le cadre d’une procédure qui peut être aussi bien judiciaire qu’amiable.

Me MEZI a su créer une équipe composée d’un avocat, d’une d’assistante, et en étroite collaboration avec un personnel soignant médical et paramédical. (Ergothérapeute, kinésithérapeute, hypnothérapeute, infirmier à domicile, médecins conseils) :

  • Eva GULINO – secrétaire juridique en alternance

    Mme GULINO est actuellement à l’Institut LA FORBINE, dans le cadre de cette formation, elle intègre le cabinet en septembre 2021. Elle est Secrétaire Juridique et assure à ce titre les tâches traditionnelles d’un secrétariat adapté au quotidien d’un cabinet d’avocat : accueil téléphonique, prise de rdv, gestion de l’agenda et gestion administrative des dossiers.

  • Sandra DEL SANTO – assistante juridique en charge de la comptabilité 

    Mme DEL SANTO est assistante juridique depuis 5 ans, elle intègre le cabinet en juin 2020. Elle s’occupe de la comptabilité des dossiers et les mouvements CARPA : réception des fonds assureur, paiement des intervenants, facturation. 

    Elle a un rôle primordial au sein du cabinet, qui requiert sens de la rigueur et de l’organisation !Assistante juridique en charge de la comptabilité

  • Luca DAI CIBIN – juriste

    Diplômé de l’institut en droit des assurances, et Titulaire d’un master 2 en dommage corporel de l’université d’Aix à Marseille. 

    Il intègre le cabinet en Septembre 2020 dans le cadre de son alternance, il a désormais la charge de la gestion des sinistres et participe à la rédaction des actes, il effectue également un travail de veille permanent afin de tenir informé des dernières jurisprudences en la matière. 

    Luca DAI CIBIN – juriste

  • Me Karima AKLI, Correspondante au barreau de Paris spécialisée en DROIT DES ASSURANCES elle se charge des dossiers dans le nord de la France et permet ainsi de limiter les coûts et frais pour le client.
  • Medécin Conseil

L’expertise médico-légale est une étape importante au cours du processus d’indemnisation du préjudice corporel d’une victime.

En effet, les conclusions médico-légales du rapport d’expertise permettent en partie d’évaluer l’indemnisation d’un dommage corporel.
Le médecin de recours prépare le dossier médical : il recueille toutes les informations utiles auprès des médecins qui sont intervenus pour les soins dans la suite de l’accident.

Rôle du médecin-conseil Avant l’expertise, amiable ou judiciaire

Il prend connaissance du dossier médical que lui présente la victime, organise et classe les documents, la conseille pour recueillir tous les éléments manquants et nécessaires pour faire la preuve du dommage : certificats médicaux, compte-rendus opératoires, d’hospitalisation, attestations, bilans complémentaires, ordonnances, bulletins de situation, arrêts-maladie, radiographies, scanners, éléments attestant de la nécessité de l’aide d’une tierce personne, etc …

Il prépare la victime à l’expertise judiciaire ou à l’examen contradictoire amiable, lui en explique le déroulement.

Pendant l’expertise : rôle d’assistance

Le médecin-conseil peut assister une victime :

  • lors d’une opération d’arbitrage devant un tiers expert, choisi par les 2 parties, en cas de litige lors de l’application des clauses d’un contrat de prévoyance santé ou en garantie d’un emprunt.
  • lors d’une expertise judiciaire, confiée à un médecin-expert par une juridiction civile ou administrative, dans un débat contradictoire avec l’Expert et le médecin-conseil de l’assurance du responsable.
  • lors de l’examen du médecin-conseil de la compagnie d’assurance, en contradiction amiable (non judiciaire) avec celui-ci.
  • lors d’une expertise « CRCI » dans le cadre d’un accident médical ou d’une infection nosocomiale.
  • devant les Comités Médicaux des administrations, les Commissions de Réforme, etc …

Il aide en collaboration avec l’avocat la victime à :

  • à présenter des pièces du dossier médical
  • exprimer et développer ses doléances
  • et veille à ce que rien ne soit oublié, que tous les aspects du dommage soient débattus, pris en considération et les postes de préjudice soient le plus justement évalués.

Après l’expertise : rôle de conseiller médico-juridique

Il rend compte à l’avocat de la victime, du déroulement et des conclusions de l’expertise.

Il peut, à l’issue de l’expertise, ou après réception d’un pré-rapport, participer en collaboration avec l’avocat  à la rédaction de « dire» à l’expert, document dans lequel il peut revenir sur certains points, pour les confirmer, les infirmer, apporter des arguments contradictoires supplémentaires et déterminants.

Me MEZI collabore avec plusieurs médecins conseil intervenant dans différentes spécialités.s